Accéder au contenu

Restez vigilants ! Attention aux Coups de soleil

Publie le 30/Juillet/2021

Focus sur

Est-il besoin de présenter ce grand classique de l’été ? ces dernières années, les scientifiques ont énormément progressé dans la compréhension des relations entre notre peau et le soleil. Et plus ça va, plus ils incitent à la prudence.

On sait aujourd’hui que (schématiquement), les UVB sont responsables des coups de soleil et les UVA des cancers de la peau. Les crèmes protègent surtout des UVB, les compléments alimentaires renforcent la protection interne contre les attaques profondes des UVA.

Il est aussi dangereux de ne pas s’enduire de crème solaire que de ne pas renforcer son statut en antioxydants lorsque le soleil brille de tous ses feux. Et le soleil expose aux rides, bien plus que les années qui s’écoulent ! Les personnes agées qui se sont toute leur vie protégées du soleil affichent une peau bien plus lisse que leurs homologues jardiniers ou marins, adeptes de la vie de plein air.

Cependant, le soleil ne doit pas non plus être considéré comme un ennemi ! « Consommé avec modération », il prévient le rachitisme, la dépression saisonnière, améliore le psoriasis et protègerait des cancers du sein et du côlon. Grâce à lui, nous fabriquons de la vitamine D nécessaire à la solidité du squelette, ainsi que des hormones « de la joie de vivre ». C’est également un remarquable anti douleur naturel.

Mais sa puissance le rend à double tranchant. Saviez-vous qu’un coup de soleil, ce n’est pas seulement inesthétique et douloureux ? Il s’agit d’une véritable brûlure, une agression profonde de la peau, qui nécessite autant de soins qu’une brûlure « accidentelle ».

Coup de soleil : Le réflexe à adopter (si petite surface)

A appliquer : Appliquez quelques gouttes pures d'huile essentielle de lavande aspic sur de petites surfaces, tous les ¼ d’heure tant que la brûlure est vive, puis 4 à 5 fois dans la journée et le lendemain jusqu’à apaisement total.

Les formules + complètes

A appliquer :

Mélangez :

Imbibez une compresse de ce mélange très « frais » et laissez poser sur le coup de soleil.

Et en massage :

Mélangez :

Appliquez la quantité nécessaire en fonction de l’étendue des dégats, 3 à 4 fois par jour pendant 2 à 3 jours.

6 Mauvaises  nouvelles

  • Les UV (ultra-violets) sont si violents que, sans la couche d’ozone pour les arrêter en partie, la vie ne serait pas possible sur terre. Or, en 30 ans, la couche d’ozone à « fondu » et notre planète est donc bombardée d’UV en plus. Cela se ressent particulièrement en altitude (au dela de 1500 m), où il est nécessaire de se protéger encore plus qu’avant.
  • Tous les UV sont nocifs. Les UVA sont identiques partout dans le monde, alors que le taux d’UVB varie en fonction de la latitude où l’on se trouve et de la couverture nuageuse.
  • C’est dans les premiers jours d’exposition que l’on est le plus « agressé ». Le bronzage immédiat est de « mauvaise qualité » : Il ne nous protège pas. C’est peu à peu que la peau s’épaissit et que sa pigmentation joue le rôle de bouclier antisolaire. Moralité : il n’y a rien de pire que les week-ends ensoleillés au cours desquels on s’expose à fond et sans protection
  • Chacun de nous possède un « capital soleil » à ne pas dépasser. Au-delà, l’organisme ne parvient plus à se défendre et chaque coup de soleil est un coup de canif porté au contrat santé que nous avons passé avec notre corps. UVA et UVB finissent par agresser notre ADN, qui se répare de plus en plus mal. Résultat : nos céllules dégénèrent ou vieillissent plus vite.
  • La peau des enfants est encore plus fragile que la nôtre. Même chose pour les blonds et les roux, qui ne produisent pas un bronzage très protecteur. Ils représentent d’ailleurs 90% des cas de cancers de la peau.
  • « La » formule de crème qui permettrait un bronzage parfait et sans agression de l’organisme  n’existe pas. Il existe des filtres minéraux (ils renvoient les rayons) et d’autres chimiques (ils absorbent les rayons et en laissent passer en partie). Les premiers sont préférables, même s’ils laissent une couche un peu « blanche » sur la peau. Les seconds sont plus discutables (mais tout dépend des molécules), car ils réagissent avec le soleil, pouvant provoquer de belles allergies ou des flambées d’acné. Ceux qui renferment de l’oxibenzone sont même fortement soupçonnés de provoquer des troubles hormonaux.

Notre produit pour préparer la peau au Soleil

Bronzaflor : Prépare l’organisme à l’exposition au soleil pour favoriser le bronzage uniforme et éviter de brûler la peau. Complément alimentaire à base de Carotte racine, myrtille baie, pollen, levure de bière, beta carotène

Source : Ma bible des huiles essentielles de Danièle Festy

Image par S. Hermann & F. Richter de Pixabay 

Bzzzz Anti Moustiques & Huiles essentielles, nos répulsifs naturels Conseil précédent Retourner au blog Coté Herboristerie : Les plantes de l’immunité pour une rentrée en pleine forme Conseil suivant

Nos labels

Partenaires et certifications