Accéder au contenu

Vacances & Soleil, à savoir !

Publie le 19/Juillet/2022

Focus sur

"J’ai beau me tartiner le matin de crème solaire, et rester dans l’eau une bonne partie de la journée, j’attrape toujours des coups de soleil."

Le réflexe / voie externe

Lavande aspic : 1 flacon de 10 ml.

Appliquer quelques gouttes pures, directement sur la brûlure. Si le coup de soleil est très étendu, diluer 3 gouttes de lavande dans une cuillère à café d’huile de millepertuis  (cicatrisante, anti-inflammatoire, réparatrice), et renouveler l’application pluseirus fois dans la journée.

Pourquoi cette huile essentielle ?

La lavande aspic est anti-inflammatoire, antalgique, désinfecte en profondeur et active la cicatrisation de façon remarquable. C'est la première huile essentielle à utiliser en cas de brûlure.

 

A faire

- Se protéger du soleil surtout aux heures les plus chaudes (12h00/ 16h00) : porter tee-shirt,  casquette (attention aux oreilles), lunettes de soleil, s’abriter sous un parasol…La meilleure des protections est mécanique : vêtement, ombre du parasol…
- Ne pas être avare de crème solaire : en appliquer généreusement, sans rien oublier (orteils, oreilles…). Conserver des indices élevés de protection, même si l’on est déjà bronzé. Renouveler régulièrement l’application. Attention : les crèmes solaires ne sont pas forcément dénuées de toute toxicité : préférer au moins les filtres minéraux aux filtres chimiques.
- Faire attention à la réverbération. Sur la neige, elle peut atteindre 90%. Contre seulement 10% pour le sable ou 20% pour la mer. Les doses d’UV reçues par la peau (et les yeux) sont ainsi multipliées.
- Manger des aliments protecteurs pour la peau : huile d’olive, fruits (abricots, fruits exotiques), légumes (tomates), légumineuses…Limiter les viandes, produits laitiers (beurre compris) et sucrerie.

A ne pas faire :

- Préparer sa peau avec des séances UVA.
- Croire qu’une application de crème solaire suffit. Il faut renouveler souvent, même si la crème résiste à l’eau, et même si vous ne vous baignez pas.
- Croire que la crème solaire est une protection absolue. Elle évite simplement les gros dégats.
- Croire que l’eau protège du coup de soleil. Si vous restez en surface, les rayons s’enfoncent dans l’eau, suffisamment pour toucher votre peau.
- Fumer au soleil. C’est encore pire !
- Croire qu’on est protégé en ville. Soleil + pollution = dégâts.
- Croire que si l’on s’expose avant midi et après 16 heures on ne craint rien. Aux heures les plus chaudes, il y a plus d’UVB (= coups de soleil) mais avant et après ce sont les UVA (=rides) qui attaquent.
- Croire qu’on est à l’abri en montagne parce qu’il fait froid : C’est l’inverse : le soleil est plus agressif en altitude parce qu’on s’éloigne du niveau de la mer. La fonction de « filtre UV » réalisée par l’atmosphère diminue, puisqu’il y a moins d’atmosphère à traverser. Le rayonnement UV augmente donc de 10% tous les milles mètres : Plus on grimpe, plus on brûle. A savoir : Les UV ne produisent pas de sensation de chaleur : par -40°C, ils « tapent » tout autant.

 

Offre d'Emploi Assistante Marketing Conseil précédent Retourner au blog Les meilleures boissons détox simples de l’automne Conseil suivant

Nos labels

Partenaires et certifications